La flore et la faune des gorges de Samaria

Plante endemique chasmophyte dans une falaise de Samaria

La flore

Les gorges de Samaria présentent une grande variété d'espèces d'arbres, d'arbustes, de fleurs et d'autres plantes ; certaines d'entre elles sont uniques pour la région. La végétation consiste essentiellement en de hauts cyprès ; plusieurs d'entre eux sont millénaires. Il y a aussi des oliviers aux alentours du village de Samaria.
Les gorges de Samaria ont joué un rôle important dans la production de bois depuis l'antiquité et il y avait de nombreuses scieries fonctionnant grâce à l'eau.

Les plantes médicinales et aromatiques qui fleurissent sur le plateau Omalos et dans les gorges présentent un grand intérêt ; ce sont essentiellement de la chicorée (C.intybus et C.spinosum), de la marjolaine, de la mauve, de la sauge et du thym.
Une autre plante, la « dittany » est une plante crétoise endémique qui pousse dans les ravins des montagnes crétoises. C'est une plante verte avec de petites feuilles charnues en forme de cœur, de couleur vert clair et couvertes de fins poils blancs. Il est très difficile de la cueillir parce qu'elle préfère les failles de hautes falaises abruptes. Elle est connue pour ses propriétés thérapeutiques : selon les anciens écrivains, les chèvres sauvages mangent cette plante pour faciliter la cicatrisation de leurs blessures. Son nom scientifique est Origanum dictamus ou Dictamus creticus.
Alors qu'elle est aromatique dans son état sauvage, l'arôme disparaît quand elle est transplantée dans un pot.

Certains des autres plantes les plus connues de la gorge de Samaria sont:

 

Agrimi - Kri-kri

La faune

Une grande variété d'oiseaux vivent dans les gorges de Samaria : il y a énormément de perdrix ; ont les trouve en général près des sources. Chouettes, faucons et corbeaux vivent dans les versants et il y a de nombreux vautours griffons. On trouve également le très rare gypaète barbu. Parfois on peut y rencontrer des aigles de Bonelli et des aigles royaux.
Les gorges attirent également de grandes populations d'oiseaux migrateurs comprenant des tourterelles, des cailles, des bécasses, des huppes, des grives et des hirondelles.

De nombreux petits mammifères y vivent comme les blaireaux, les putois et de nombreux lièvres.
Cependant, l'animal le mieux connu, lié aux gorges de Samaria, est la chèvre sauvage. La chèvre sauvage crétoise (Capra aegagrus creticus), appelée aussi kri-kri ou agrimi, est un ruminant de couleur châtain, avec une bande marron foncé allant du cou jusqu'à la queue en longeant la colonne vertébrale. Les mâles sont plus grands que les femelles et ont une barbe noire. Ils peuvent parfois peser jusqu'à 40kg. Les cornes du mal sont longues - jusqu'à 80 cm –et assez larges à la base. Le long des cornes, il y a des nœuds à partir desquels on peut déterminer l'âge de l'animal.
La chèvre sauvage est extrêmement agile et quand c'est nécessaire, elle peut sauter de longues distances à travers les ravins.
Les gorges de Samaria tout comme les gorges avoisinantes de Klados, d'Eligas et de Tripti sont les dernières parties de l'île où on peut trouver des kri-kri. C'est bien sûr une espèce protégée et  ceux qui les chassent encourent de très grosses pénalités. Ces mesures de protection semblent avoir eu un certain effet et leur population augmente lentement.

 

Crete photo of the day
Crete Photo of the Day

 

© west-crete.com 1999 - 2021  | EMAIL