Les gorges de Samaria - Description de la randonnée

Carte des gorges de Samaria

La randonnée de 16 km à travers les gorges de Samaria peut être divisée en quatre sections de longueur à peu près similaire (si vous voulez être très précis la 1ere section fait 3,8 km / 580m de descente, la 2eme section fait 3,7 km / 310m de descente, la 3eme section fait 3,6 km / 170m de descente et la dernière section fait 4,8 km / 170m de descente jusqu'à la mer).

La première section est de loin la plus difficile, car la descente est raide. Même si le chemin escarpé est bien construit la plupart des accidents - chevilles foulées principalement - se produisent ici car il est facile de glisser sur les pierres qui sont utilisés pour le pavage du chemin. C'est également une descente assez dure pour les genoux si vous n'êtes pas un marcheur régulier.

Une fois que vous atteignez le lit de la rivière cela devient plus facile mais vous avez encore 13 km) à parcourir sur un chemin pierreux.

Cliquez ci-dessous pour une description plus détaillée de chacune des sections de la randonnée.

 

Descente dans les gorges de Samaria à Xyloskala

Le point de départ de la randonnée dans les gorges de Samaria est à Xyloskalo, qui est également l'entrée du Parc National. Le nom Xyloskalo signifie « escalier en bois » (ou échelle en bois) et il est dû au fait que dans le passé les habitants des gorges avaient construit une sorte d'escalier à partir de morceaux de bois et de troncs d'arbres pour pouvoir entrer et sortir des gorges. Ceci est nécessaire car l'entrée des gorges est très escarpée et devrait sinon être escaladée.
Aujourd'hui, il y a un chemin de pierres qui descend en pente raide sur les deux premiers km, avec un parapet en bois pour éviter les accidents. Vous devez cependant marcher avec beaucoup de précaution car à cause du grand nombre de visiteurs beaucoup de pierres sont devenues lisses et glissantes. De mon expérience, la plupart des accidents ont tendance à se produire dans ces deux premiers km. Cette partie de la randonnée met également à l'épreuve les genoux.
L'altitude à Xyloskalo est de 1250m et la plus grande partie de la randonnée se fait à l'ombre, ainsi la chaleur n'est pas un problème au début. En fait, si vous arrivez là tôt le matin, vous pourrez même avoir froid.

Après environ 1,7 km (les 13 km à travers le Parc National ont des bornes tous les kilomètres) vous arrivez au premier point de repos, à la source Neroutsiko, à l'ombre de grands platanes. A partir de là, le trajet de la marche devient moins raide et vous atteignez éventuellement le fond de la vallée. En continuant à marcher à l'ombre, vous traverserez le lit de la rivière (il n'y aura probablement pas d'eau) deux ou trois fois avant de rencontrer un autre affluent (avec un peu plus d'eau). A quelques minutes de marche de là vous trouverez un endroit pour vous reposer, Agios Nicolaos. Il y a de l'eau, des toilettes et un poste de garde. Cet endroit, où il y avait un temple d'Apollon, est très ancien . Les cyprès qui s'y dressent  ont pratiquement plus de 2.000 ( !) ans et sont les plus élevés de Crète. Jusque là, vous avez parcouru environ 4 km.

Le village de Samaria

Depuis Agios Nicolaos jusqu'à Samaria (3,5 km), vous traverserez plusieurs fois la rivière et vous rencontrerez deux fontaines où vous pourrez remplir votre bouteille. C'est une partie facile de la randonnée, à l'ombre et le sentier est pratiquement sans obstacles. Après avoir grimp é un peu et fait un bout de chemin le long de la rivière, vous descendez à nouveau dans le lit de la rivière et après quelques centaines de mètres de marche sur des galets vous atteindrez le village de Samaria, de l'autre côté du pont en bois sur votre gauche.
Vous y trouverez des bancs à l'ombre, de l'eau, un poste de garde et (généralement) un poste de médecin. Si vous avez un problème, n'hésitez pas à en parler au médecin ; il n'y en aura pas d'autre et c'est gratuit.
Faites une promenade autour des ruines du village. Si vous marchez calmement, vous verrez très probablement quelques « kri-kri » à l'extrémité du village et surtout des jeunes. Ils sont presque habitués aux gens et n'ont pas vraiment peur.
Mon conseil est de ne pas vous arrêter plus d'une demi-heure, sauf si vous êtes un marcheur entraîné, car sinon vos muscles pourraient commencer à se refroidir et il vous serait alors pénible de reprendre la marche.

Le village de Samaria était habité jusqu'à 1962, moment où le Parc National a été créé et les gens ont été obligés de partir. Il a été habité pendant des milliers d'années par des bûcherons (il y a des ruines de scieries dans les gorges) et était également un endroit où les partisans combattant les envahisseurs Turcs pouvaient se replier. Pendant l'hiver Agia Roumeli n'est pas accessible par les gorges parce qu'il y a beaucoup trop d'eau dans la rivière. A l'époque, il n'y avait qu'un sentier montagneux difficile conduisant de Samaria à la mer. Alors quand vous vous arrêterez dans le village de Samaria, pensez à ce que devait être la vie pour ces gens-là.

Dans les gorges de Samaria

Pour continuer la marche, il vous faudra passer le pont encore une fois et tourner à gauche. Moins d'une demi-heure après, votre chemin vous mènera à nouveau dans le lit de la rivière. C'est le commencement des gorges à proprement parler. A l'endroit où vous descendrez dans le lit de la rivière vous verrez un panneau vous prévenant de chutes de pierres. Le danger des chutes de pierres (de 500m de haut !) est tout à fait réel, surtout quand un vent fort souffle dans les montagnes ou bien s'il a plu récemment. Bien sûr, il n'y a pas grand-chose que vous puissiez faire si une pierre tombe sur votre tête (c'est arrivé mais c'est très rare) mais vous pouvez minimiser les conséquences en ne vous arrêtant pas pour vous reposer juste en desoous d'une falaise.

Pendant l'heure (ou plus, selon votre rythme) qui suit vous marchez essentiellement dans le lit de la rivière (cela peut être fatigant pour les pieds surtout si les semelles de vos chaussures sont fines), traversant plusieurs fois la rivière sur des pierres ou des ponts de fortune. Les versants se dressent devant vous. C'est sans aucun doute la partie la plus impressionnante de la randonnée.

Au bout de 11 km vous arrivez à la clairière ombragée de Christos, où vous trouverez la dernière source.

Les 'Portes', l'endroit le plus étroit des gorges

Quelques minutes plus tard, vous êtes aux « Portes » , partie célèbre et très étroite des gorges. Ce doit être l'endroit le plus photographié de Crète ! Personnellement, je le trouve moins impressionnant que la gorge entre le 8ème et le 10ème km. Vous devrez souvent vous arrêter avant de passer cette partie étroite, surtout si vous y arrivez aux alentours de la mi-journée parce que des gens viennent la voir également d'Agia Roumeli.

Après avoir franchi les « Portes », la gorge s'élargit et après 2 autres km vous atteignez le poste du garde (où vous devez rendre le talon de votre ticket) et vous sortez du Parc National au niveau de l'ancien village d'Agia Roumeli. Il a été détruit par une inondation dans les années 50 et consiste essentiellement en ruines de maisons qui sont progressivement reconstruites à l'heure.

A partir de là, le passage est très facile : plat et sans pierres mais également sans ombre. Si l'été vous y allez vers midi vous serez très souvent confrontés à des températures très élevées. Mais rapidement vous voyez la mer devant vous et vous arrivez au nouveau village d'Agia Roumeli et à la mer rafraîchissante.

Il est aussi possible de monter les gorges de Samaria. Vous aurez besoin de passer la nuit à Agia Roumeli pour partir de là le matin. Même si c'est une longue ascension de 1230m cette direction pourrait être préférable pour les personnes ayant des problèmes de genoux.

Vous devez tenir compte du fait que vous rencontrerez tous les gens qui descendent les gorge à contre-courant et ce n'est vraiment pas souhaitable. Vous éviterez cela en commençant très tôt (8,00 au plus tard) le matin d'Agia Roumeli. De cette façon, vous ne rencontrerez presque personne jusqu'à ce que vous arriviez au village de Samaria (à peu près à mi-chemin). Faites une très longue pause à Samarie, et attendez au moins 13,30 ou 14,00. Eventuellement vous ne verrez presque plus personne descendre. . À ce point repartez pour la deuxième partie de la gorge. De cette façon, vous aurez évité presque tous les marcheurs.

 

 

Quoi emmener pour cette randonnée?

  • Une bouteille d'eau que vous pouvez remplir sur le chemin. N'oubliez pas de boire beaucoup d'eau.
  • Crème solaire et un chapeau, en particulier pour la dernière partie de la marche qui a peu d'ombre.
  • De bonnes chaussures avec une bonne semelle
  • Quelque chose à manger. Il n'y a pas de nourriture disponible à l'intérieur du parc national.
  • Quelque chose de chaud à porter en début de matinée: il peut faire froid à 1200m. Et cela pourrait servir en fin d'après-midi sur le ferryboat.
  • Quelques sparadrap en cas d'ampoules
Private guided walks in Crete

 

Crete photo of the day
Crete Photo of the Day

 

© west-crete.com 1999 - 2021  | EMAIL