Les traditions de la table Grecque et Crétoise

En Crète, manger à l’extérieur a ses propres règles. Vous n'offenserez pas si vous ne les suivez pas car les Crétois ont plutôt l'esprit large et ils ont l'habitude des étrangers. Cependant, connaissant les usages vous pourriez éviter quelques situations embarassantes.
La plus grande partie de ce qui suit n'est pas vraiment appliqué dans les restaurants touristiques où les gens ont adopté les habitudes des "xeni" (étrangers).

Heures de repas

On déjeune en général vers 14:00 et on ne dîne pas avant 21:00. C'est pourquoi, si vous vous balladez en cherchant un restaurant tenu par des autoctones pour avoir une meilleure qualité, il est fort probable que vous trouviez l’endroit plutôt désert avant 21:00. Il n'est pas inhabituel d'arriver dans un restaurant à minuit, surtout en été.

Commander et manger

Pour les Crétois, un repas est un acte social et par conséquent la nourriture est commandée pour la "table" et non pas pour chaque individu. On commande un peu de tout et on disperse cela sur la table ou le plus souvent on recouvre la table de différentes assiettes dans lesquelles tout le monde se sert. Si on a besoin de plus de nourriture on en recommande. Cependant, le statut social apparait d’une certaine manière lors de la commande. Ainsi, pour les Grecs il est courant de commander beaucoup plus pour montrer son niveau social ou sa générosité. Malheureusement ceci aboutit à une quantité non négligeable de nourriture gaspillée. Bien sûr vous pouvez choisir la méthode occidentale et au lieu de partager vous pouvez commander séparément pour chaque personne. Ils sont habitués aux étrangers et à leurs mœurs. Mais vous passerez à côté d’une nouvelle expérience.

Végétariens

Il n'y a presque pas de Crétois végétariens mais il y a un très grand choix pour ceux qui souhaitent l'être et il est plutôt bien accepté que certaines personnes ne mangent pas de viande. Donc ne vous inquiètez pas, vous n'allez pas mourir de faim.

 

 

Les manières de table

Les règles sont plutôt souples. La plus mauvaise manière serait probablement de commander pour vous seul alors que vous êtes en compagnie.
Il est très courant d’utiliser ses doigts au lieu de se servir de couteaux et de fourchettes. Après tout, la nourriture est là pour être touchée et mangée. On considère que manger de la viande (surtout de l’agneau ou de la chèvre) avec une fourchette et un couteau est un peu stupide car vous ne profitez pas de la partie la plus voluptueuse de l’expérience.
Quand vous versez du vin, ne remplissez pas le verre à ras bord  et quand vous le buvez laissez-en un peu dans votre verre jusqu’à ce qu’il soit rempli à nouveau.

Qu’attendre des petits coins retirés

Souvent je suis irrité lorsque je rencontre des touristes dans des petites tavernes retirées : ils viennent ici pour éviter ce qui est touristique mais malgré cela ils s’attendent à pouvoir choisir dans un menu varié et se plaignent si le choix est limité. Manifestement, ils ne sont pas au bon endroit et ils devraient revenir sur leur lieu de séjour.
Dans les petits villages il y a en général un ou deux endroits où on  peut déjeuner mais il s’agit plutôt du prolongement de la cuisine d’une maison. Par conséquent, ne vous attendez pas à un grand  choix. Il se peut même que vous n’en ayez aucun. Ce dont vous pouvez être sûrs, c’est que ce qui vous sera apporté sera une nourriture locale simple mais ayant du goût et qui vient d’être cuisinée. Et de plus cela ne sera pas cher. Par conséquent, si vous vous rendez dans de tels endroits ne demandez pas le menu mais plutôt ce qu’il y a à manger aujourd’hui ou bien si vous ne pouvez pas communiquer demandez à ce qu’on vous montre ce qu’il y a dans les casseroles. C’est dans ces endroits-là que j’ai goûté des plats parmi les meilleurs de Crète et à un prix nettement moins cher que ce que j’aurais payé sur la côte.

Payer l’addition

Comme pour la commande, payer l’addition est étroitement lié à l’idée d’hospitalité. Je n’ai jamais vu de Crétois se partager la note d’un repas (tout du moins pas de manière apparente). Un seul paye pour tous et il y a souvent de rudes discussions avant d’aboutir à celui qui aura le privilège de payer. Par conséquent, si en tant qu’étranger vous mangez avec des Crétois, il est peu probable que vous puissiez payer la note à moins d’avoir recours à certaines ruses comme par exemple payer loin de la table quand personne ne regarde. Mais même ceci pourrait s’avérer maladroit car pour l’hospitalité traditionnelle crétoise, c’est presque une obligation d’agir comme un hôte par rapport aux étrangers.
Une fois de plus, les Crétois savent que nos coutumes sont différentes et que parfois nous partageons le coût des repas, mais évitez de demander une addition séparée pour chacun ; partagez-vous la note ailleurs. Demander des notes séparées correspondrait en quelque sorte à une déclaration du genre : «Regardez-nous ! Nous sommes incroyablement avares!». Ce n’est pas exactement ce que vous souhaiteriez exprimer de vive voie, n’est-ce pas ?
Les Crétois trouvent que ce partage de l’addition est une  habitude déplorable qu’ils ont surnommée ‘Agir à l’allemande’.

INFOS GENERALESSERVICESHEBERGEMENTIMMOBILIERDESTINATIONSEXCURSIONSRANDONNEESPHOTOSCARTE DU SITE MAPPUBLICITEEMAIL

 

Crete photo of the day
Crete Photo of the Day