Marcher en sécurité en Crète

Même si vous êtes un marcheur expérimenté n’outrepassez pas les conseils qui suivent car une part de ceux-ci s’applique spécialement à la Crète !

J'ai plusieurs années d'expérience en tant que guide de groupes et de particuliers sur toutes sortes de marches en Crète de l'Ouest. Les conseils suivants ne sortent pas d'un livre mais sont le résultat de mes observations concernant l'interaction entre les gens et le paysage Crétois, les difficultés qu'ils peuvent avoir et les erreurs qu'ils font.

La Crète est une île sauvage. C'est ce qui la rend attrayante pour les marcheurs et les randonneurs mais un bon nombre d'entre eux sous-estiment combien sauvage cela peut être et se mettent dans des situations potentiellement dangereuses. Des personnes ont besoin d'être secourues chaque année ; des personnes se blessent et certaines meurent. La plupart du temps rien de tout cela ne serait arrivé si une sécurité de base (ou simplement du bon sens) avait été appliquée.

Par example:

  • La Crète est plutôt rocailleuse et le sol est pierreux et accidenté, les sentiers pédestres sont souvent très petits et très souvent les marcheurs expérimentés qui venaient en Crète pour la première fois n'en croyaient pas leurs oreilles quand je leur disais « c'est un bon sentier praticable ». Pour eux il était presque inexistant ! Vous devez sans cesse faire attention où vous marchez. Si vous voulez regarder le paysage environnant arrêtez-vous d'abord puis regardez. Ne pas agir de la sorte est probablement la plus grande cause d'accidents.
  • Les chaussures : il vous faut de bonnes chaussures de marche pour être à l'aise. Si vous n'avez pas de chaussures de marche préférez marcher en basquettes ; elles conviennent également pour de nombreuses marches mais assurez-vous que leurs semelles sont en bon état. Les sandales, même de bonnes sandales de marche, ne sont pas idéales à cause du sol pierreux, du risque constant de vous cogner les orteils.
  • Un écran solaire est nécessaire même les jours ensoleillés d'hiver.
  • Les bâtons de marche : si vous êtes habitués à eux, emportez les avec vous. Mais ayez en tête que les bâtons de marche sont moins utiles sur le sol pierreux de Crète que ce qu'ils seraient sur des pentes herbeuses ou sur de longues étendues régulières de terrain.
  • L'eau : en été vous aurez besoin de boire beaucoup et il vous faudra emporter un supplément d'eau dans le cas où vous prenez du retard ou bien si vous vous perdez. Il n'y a pas tellement de points d'eau sur de nombreux sentiers ; il se peut que vous ne trouviez pas de petites sources ou bien encore que celles-ci soient asséchées en été.
  • Ne marchez jamais dans des gorges quand il pleut ou bien quand il vient juste de pleuvoir. Le danger d'inondations soudaines est très minime mais il y a un grand risque de chutes de pierres. S'il commence à pleuvoir alors que vous êtes dans une gorge sortez en le plus rapidement possible. S'il n'y a aucune voie pour pouvoir vous échapper minimisez le risque en évitant de marcher directement sous les versants. Une autre chose à laquelle il faut faire attention dans les gorges, même quand il ne pleut pas, ce sont les chèvres. Les chèvres (et les kri-kri mais ceux-ci sont rares) ont tendance à déplacer des pierres quand elles avancent sur les versants ou sur les pentes et vous devriez éviter de marcher en dessous des chèvres. Gardez un œil sur elles.
  • Ne vous engagez pas seul sur un sentier à moins d'être certain qu'il est bien fréquenté. Beaucoup d'endroits voient rarement une âme pendant des jours et une petite blessure (comme une entorse ou une fracture de la cheville) pourrait avoir des conséquences dramatiques. Si vous ne pouvez pas trouver un compagnon de marche, assurez-vous que quelqu'un sait où vous allez et quand vous comptez être de retour. Un téléphone portable (avec une batterie chargée et un numéro de téléphone de quelqu'un du coin pour appeler) est également une bonne idée. Presque chaque année des personnes « disparaissent » parce qu'elles n'ont pas pris ses mesures fondamentales.
  • Les téléphones portables : la couverture est excellente en Crète mais pas dans les gorges et pas au milieu des Montagnes Blanches (à moins de savoir sur quelle crête ou sommet grimper pour avoir un signal). Assurez-vous que vos batteries sont chargées avant de démarrer. Si vous allez dans les hautes montagnes gardez votre téléphone fermé sur vous. Les batteries peuvent se décharger vraiment vite quand il fait froid.
  • Prenez une torche pour le cas où vous prenez du retard. Il n'est pas possible de marcher la nuit sans torche sur un sentier de Crète à moins de très bien le connaître. Si vous savez qu'il est fort probable que vous ayez à marcher la nuit, prenez une torche frontale à deux faisceaux. L'un des faisceaux est une lampe halogène puissante ; elle est utilisée pour rechercher le sentier. L'autre est un faisceau moins puissant qui ménage la durée de vie des batteries et est suffisamment lumineux pour pouvoir éclairer votre chemin. Si vous ne projetez pas de marcher la nuit et souhaitez simplement un retour en toute sécurité emportez une petite lampe frontale.
  • Choisissez l'époque de l'année qui convient le mieux au type de marche que vous projetez de faire : Juillet et Août sont généralement trop chaud pour faire de la marche au niveau de la mer. Vous encourez le risque de vous déshydrater et d'avoir une insolation. C'est cependant le meilleur moment de l'année pour des ballades en montagne.

Conditions spéciales appliquées en montagne

  • Bien que les montagnes en Crète ne dépassent pas les 2457m, elles sont escarpées, très sauvages et dans la plupart des endroits dépourvus de toute présence humaine. Un problème supplémentaire est qu'au milieu des Montagnes Blanches presque tous les sommets se ressemblent ; il est donc très facile de s'y perdre à moins de connaître extrêmement bien la région.  Ayez toujours une boussole avec vous (et sachez vous en servir) au cas où vous perdez votre sentier ou bien si la visibilité baisse. Même avec une boussole, les voies d'échappement pouvant vous conduire hors des montagnes sont limitées en nombre.
  • En hiver, il y a beaucoup de neige dans les montagnes avec un risque d'avalanche tout à fait réel. Dans certains endroits, la neige demeurera jusqu'au milieu de l'été (mais bien sûr il n'y en a pas suffisamment pour provoquer des avalanches !)
    Emportez  toujours avec vous des vêtements chauds si vous allez haut dans les montagnes ; il peut faire très froid même en plein été si il y a des nuages.

Pour finir, voici une liste des erreurs que j'ai vu faire dans les montagnes Crétoises.

  • Pas de vêtements chauds : se fier au temps parfait (pas de vent et pas de nuages) en été, c'est une faute. Si le temps se couvre et s'il y a du vent la température chutera jusqu'à celle du gel même s'il fait plus de 30C au niveau de la mer.
  • Ne pas avoir prévu de voie de sortie en cas de mauvais temps ou de brouillard : si on n'a pas de boussole ou de carte précise (ou pas de GPS avec la route marquée). Si le temps tourne au brouillard vous devrez attendre jusqu'à ce que le temps s'éclaircisse. Cela pourrait prendre des heures...ou des jours.
  • Pas d'équipement pour passer la nuit en cas d'imprévu (parce que les gens se basent sur les bonnes conditions climatiques ; ils passeront une très mauvaise nuit s'ils n'ont que des vêtements d'été dans les montagnes).
  • Penser que vous pouvez trouver facilement d'anciens sentiers : oubliez ça ! A part quelques voies bien signalées (la E4 est en partie signalée) la plupart des passages que vous pouvez voir sur des cartes sont difficilement reconnaissables. Soyez prêts à passer du temps pour les chercher (et programmez votre temps de marche en fonction de ceci).
  • Se baser sur un téléphone portable en cas d'imprévu mais ne pas savoir qui appeler (cela arrive toujours !).
  • Rentrer à pied sur un village pour demander de l'aide pour une personne qui a été blessée (parce que vous n'avez pas de portable/de signal/de batteries ou vous ne savez pas qui appeler) et ensuite ne pas être capable de retrouver la personne blessée (oui, cela arrive !)
  • Appeler pour de l'aide et ne pas savoir où vous êtes (oui, cela arrive aussi !)
  • Penser que vous pouvez continuer à marcher tout droit malgré le brouillard ou les nuages (avec votre boussole) et vous finirez par arriver quelque part éventuellement. Ceci conduit souvent à se retrouver devant une falaise.
  • Considérer que ce qui ressemble à un sentier sur une carte se prêtera facilement à la marche. De nombreux sentiers anciens peuvent être faciles pour les bergers et les chasseurs Crétois mais pas pour les étrangers qui ne sont pas habitués à vivre dans les montagnes Crétoises.
The Samaria Experience - back to the roots of Cretan traditions
INFOS GENERALESSERVICESHEBERGEMENTIMMOBILIERDESTINATIONSEXCURSIONSRANDONNEESPHOTOSCARTE DU SITE MAPPUBLICITEEMAIL

 

Crete photo of the day
Crete Photo of the Day